Kaydara, Amadou Hampâté Bâ. Libreria Aseq


“Getta il mio mangiatore a terra,
la terra lo mangerà un giorno,
la vita è fatta così,
la termite rode la radice,
la gallina inghiotte la termite,
l’uomo mangia la gallina,
la belva mangia l’uomo,
la terra attende paziente,
guarda senz’occhi,
osserva lo scarabeo,
senza bocca ride dello scarabeo,
senza parola lo scarabeo le dice:
Imito Gueno il tuo creatore
Gueno che gira il giorno
Gueno che ti gira in tutti i sensi
e ti fa danzare nell’eternità.
Certo la vita sulla terra
consiste nel guardarsi
e a divorarsi reciprocamente
noi ci mangiamo
noi ci rimangiamo
e la terra ci mangia alla fine.
Tu lo saprai quando saprai che non sai e aspetterai di sapere
.”

Amadou Hampâté Bâ “Kaydara” in “Kaydara” | Libreria Aseq.

L'”Odissea” saheliana del grande  Amadou Hampâté Bâ, profeta della fratellanza cristiano islamica.

Réentendre Tierno Bokar (Extraits de Vie et enseignement de Tierno Bokar, par Amadou Hampaté Bâ, éd. du Seuil.)…

A Spirit of Tolerance: The Inspiring Life of T...

Image via Wikipedia

“- La bonne action la plus profitable est celle qui consiste à prier pour ses ennemis.

– Comment ! m’étonnai-je. Généralement, les gens ont tendance à maudire leurs ennemis plutôt qu’à les bénir. Est-ce que cela ne nous ferait pas paraître un peu stupide que de prier pour nos ennemis ?

Peut-être, répondit Tierno, mais seulement aux yeux de ceux qui n’ont pas compris. Les hommes ont, certes, le droit de maudire leurs ennemis, mais ils se font beaucoup plus de tort à eux-mêmes en les maudissant qu’en les bénissant.

– Je ne comprends pas, repris-je. Si un homme maudit son ennemi et si sa malédiction porte, elle peut détruire son ennemi. Cela ne devrait-il pas plutôt le mettre à l’aise ?

– En apparence, peut-être, répondit Tierno, mais ce n’est alors qu’une satisfaction de l’âme égoïste, donc une satisfaction d’un niveau inférieur, matériel.

Du point de vue caché, c’est le fait de bénir son ennemi qui est le plus profitable. Même si l’on passe pour un imbécile aux yeux des ignorants, on montre par là, en réalité, sa maturité spirituelle et le degré de sa sagesse.” “Une rafale plus violente ébranla la charpente (de la pièce où Tierno Bokar était en train d’enseigner). Sous le choc, un nid d’hirondelle, qui était situé en équilibre du haut du mur, sous l’avancée du toit, s’entrouvrit. Un poussin tombe en piaillant. Nous lui jetâmes un regard indifférent, l’attention de l’auditoire n’avait pas faibli un instant. Tierno termina sa phrase puis se tut. Il se dressa, promena un regard attristé sur ses élèves et tendit les doigts, qu’il avait longs et fins, vers le petit oiseau.  ‘Donnez moi ce fils d’autrui.’ Il le prit dans ses mains réunies en forme de coupe. Son regard s’éclaira. Louange à Dieu dont la grâce prévenante embrasse tous les êtres! Dit il. Puis déposant l’oisillon, il se leva, prit une chaise et la posa au dessous du nid. Il sortit et revint peu après. Entre ses doigts, nous vîmes une grosse aiguille et un fil de coton.  Il monta sur la caisse, déposa le petit d’hirondelle au fond du nid qui s’était déchiré et répara celui ci avec le même soin qu’il mettait autrefois à broder les boubous. Puis il redescendit et reprit sa place sur la natte.”

“Notre planète n’est ni la plus grande ni la plus petite de toutes celles que Notre Seigneur a créées… Nous ne devons nous croire ni supérieurs, ni inférieurs à tous les autres êtres. “Les meilleures des créatures seront parmi celles qui s’élèvent dans l’amour, la charité et l’estime du prochain. Celles-là seront lumineuses comme un soleil montant tout droit dans le ciel. “L’humilité nécessaire conduit au sentiment de la fraternité humaine et à cette haute certitude que les chemins divers peuvent conduire à une unique Vérité. Grande et difficile leçon que refusent tous les fanatismes mais qu’inlassablement répétera Tierno Bokar (sage musulman du Mali).”

Da Une autre perspective, samedi, 11 septembre 2010, 11 septembre (9 ans après) / Aïd el-Fitr (2010)
Une autre perspective : RamadanLes Musulmans de Côte d’Ivoire ont célébré la fête de l’Aid el-Fitr – Le pardon et la réconciliation au centre de la célébration.

Annunci