SAPE Viewbook Photostory – Société des Ambianceurs et des Personnes Elégantes. RDC


Société des Ambianceurs et des Personnes Elégantes

La société des ambianceurs et des personnes élégantes (ou SAPE) est une mode vestimentaire populaire née après les indépendances du Congo-Brazzaville et du Congo-Kinshasa chez les jeunes et qui se situe dans la filiation du dandysme. Ses adeptes, appelés les sapeurs ou sapelogues, s’habillent ainsi chez les grand couturiers, et pratiquent la sapelogie. Bien que ce soit un terme emprunté du Français, il n’a étymologiquement plus rien à voir avec le sens qu’on lui connaît. Ce mouvement est proche du mouvement Boucantier et Farot en Côte d’Ivoire.

Son origine remonterait à l’époque coloniale et la région du Pool en serait le berceau. Avec ses costumes « rayure tennis », André Grenard Matsoua, connu pour sa résistance aux colons et qui a donné naissance à un courant messianique, serait le premier sapeur connu, à en croire Dada Apôtre, qui arbore fièrement un badge à l’effigie de ce dernier sur l’encolure de sa veste. Chaque époque a eu ses grands noms. Le label a parfois été décerné à des personnalités qui n’ont jamais revendiqué leur appartenance à ce courant. Dans les années 1950, les étudiants revenant de France tels que Lazare Matchocota, Ebouka Babacas, Ambroise Noumazalay ou Ntari (Balossa) Kalafar passaient pour la fine fleur de l’élégance. Plus tard, ce furent Firmin Ayessa, Maverick ou Toutchikapo Della France, « le plus grand sapeur d’Afrique centrale », qui firent trembler d’émotion le monde de la sape.

AfriquEchos

SAPE « Viewbook Photostory.

FRANCESCO GIUSTI PHOTOGRAPHY FOTOGRAFIA HOTEL INDUSTRIA

viaFrancesco Giusti Photography.

Annunci