Crise en Casamance : Jean-Claude Marut relève la méthode du pourrissement


L’écrivain Jean-Claude Marut, auteur de l’ouvrage : «Le Conflit de Casamance : ce que disent les armes », bloqué à l’aéroport de Dakar, a animé finalement sa conférence ce jeudi à Ziguinchor après une première interdiction des autorités.

Face à des étudiants, des élèves, des membres de la société civile et des représentants civils et armés du MFDC, il a changé durant des heures sur la crise selon le correspondant de la RFM dans la zone. Selon Jean-Claude Marut, le gouvernement du Sénégal depuis l’accord de cessez le feu de 1991 discutent avec des gens qui ont tourné le dos à l’indépendance. Il fait constater que : « l’Etat joue la carte du pourrissement en utilisant relativement les armées et en privilégiant la corruption… ».

Mais pour Abdou Elinkine Diatta du MFDC, Marut fait fausse route en affirmant que le MFDC a perdu la guerre. Pour la corruption, le combattant du MFDC précise que « le gouvernement a aidé leur mouvement à se restructurer et est devenu aujourd’hui trois fois plus fort ».

Crise en Casamance : Jean-Claude Marut relève la méthode du pourrissement.

Annunci